de Cos­ta-Gavras (au fait, il a pas de prénom, lui ?), 2004, **** Atten­tion, Cos­ta-Gavras est de retour en grande forme ! Pho­to impec­ca­ble, soignée, réal­i­sa­tion sans temps morts… Revoilà