MiΓal

par Franck dans Cinéma et télé, Insolite, La minute geek, Le goût de la langue | Commenter

Dans un alphabet bicaméral, la casse des caractères a une importance. Par exemple, quand je vois un titre qui commence et finit avec des capitales, je m’attends à ce qu’il soit intégralement en haut de casse.

Du coup, c’est drôle : le titre de l’affiche ci-contre, j’ai mis trois plombes à comprendre qu’il s’agissait du prénom Miral, écrit pour une raison qui m’échappe « MIrAL ». Je lisais naturellement « MIΓAL », avec un gamma au milieu, parce que ça me venait pas à l’esprit de chercher une minuscule au milieu d’une série de capitales.

Du coup, je me pose subrepticement la question : suis-je normal ? ^^

A propos de Franck

Si quelqu'un fait un film qui raconte l'histoire d'un photographe qui fait du trafic de chocolat en Bellanca Super Viking, ce sera moi.

Répondre