MiΓal

Dans un alpha­bet bicaméral, la casse des car­ac­tères a une impor­tance. Par exem­ple, quand je vois un titre qui com­mence et finit avec des cap­i­tales, je m’attends à ce qu’il soit inté­grale­ment en haut de casse.

Du coup, c’est drôle : le titre de l’affiche ci-con­tre, j’ai mis trois plombes à com­pren­dre qu’il s’agissait du prénom Miral, écrit pour une rai­son qui m’échappe “MIrAL”. Je lisais naturelle­ment “MIΓAL”, avec un gam­ma au milieu, parce que ça me venait pas à l’esprit de chercher une minus­cule au milieu d’une série de cap­i­tales.

Du coup, je me pose sub­rep­tice­ment la ques­tion : suis-je nor­mal ? ^^

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *